Napoléon Ier visitant les bivouacs de l'armée à la veille de la bataille d'Austerlitz, le 1er décembre 1805

Vignette
Le tableau illustre un pur moment de communication impériale. Voulant visiter à pied et incognito les bivouacs, l’Empereur est reconnu et les soldats enthousiastes allument des fanaux de paille sur des milliers de perches. Ce sont 80 000 hommes qui l’acclament. L’auteur du tableau, natif du Pas-de-Calais, est artilleur et officier-géographe dessinateur, et témoin de la scène.